Aller au contenu - Aller au menu
Zone51
Rock Your Brain !

Historique

Fête de la musique

Affiche du concert

Dans le cadre de la 26e édition de la fête de la musique 2007, suite au succès populaire que les éditions précédentes ont suscitées sur notre scène (LE MAXIMUM KOUETTE, BAOBAB, MARK FOGGO’S SKASTERS, etc ...) Zone51, la ville de Sélestat, l’Office de la Culture et Top Music ont le plaisir de vous accueillir pour une soirée sous le signe de la convivialité musicale!... alors soyez présent avec nous pour une fiesta d’enfer!

Informations

Groupes

Santa Macairo Orkestar

 (Fanfare Ska Jazz Bastringue / France)

Myspace de Santa Macairo Orkestar

Photo du groupe Santa Macairo Orkestar Photo du groupe Santa Macairo Orkestar Photo du groupe Santa Macairo Orkestar Photo du groupe Santa Macairo Orkestar

Fasciné par l’énergie, la folie et la démesure des fanfares macédoniennes ou moldaves, le SMO a su se les réapproprier pour créer son propre univers sonore et visuel : sorte de bastringue surexcité, alternatif et intemporel, empreint de spiritualité et d’humanité.

Puisant sa sève musicale dans les folklores klezmers, balkaniques ou orientaux, ce quintet pirate est une véritable machine à danser populaire et mondialisante, capable de fédérer ethnies et générations différentes. Ska, jazz, punk, bastringue, ce bal d’un nouveau genre, suave et sauvage, porte les âmes vers les hauteurs et les corps vers la transe.

* autobiographie *


Mother Superior

 (Monstrueux Rock'n'roll 70' / USA)

Myspace de Mother Superior

Photo du groupe Mother Superior Photo du groupe Mother Superior Photo du groupe Mother Superior Photo du groupe Mother Superior

"L’âme et l’esprit de LED ZEPPELIN, le début de ZZ TOP avec l’énergie et la furie de THE STOOGES " ... vous arrivez seulement imaginez ?? Et bien voila ce qui va vous exploser au visage lors de ce concert exceptionnel!

Un peu d’histoire car ca en vaut la peine!

Jusqu’en 2003, Mother Superior était surtout connu comme l’une des attractions scéniques les plus impressionnantes de la Côte Ouest américaine. Groupe attitré du robuste HENRY ROLLINS depuis 1998, ce trio de Los Angeles avait déjà étrenné son rock volcanique sur des centaines de dates en soutien du "poète punk", tout en continuant à se produire sous son propre nom. Résultat logique de ces tournées titanesques, Mother Superior ne tarda pas à drainer une audience de plus en plus large à ces concerts et à se forger une réputation d’ouragan scénique à en faire trembler les pourtant très solides BellRays. Cinquième album de ce trio surpuissant, Sin avait permis à Jim Wilson, Marcus Blake et Jason Mackenroth de sortir brillamment des réseaux de l’auto-production en livrant un pur condensé de rock’n’roll, réunissant à la fois l’esprit du MC5 et la "vision" de Led Zeppelin. Depuis, le groupe est parti accompagner Wayne Kramer en tournée, mais a aussi effectué toute une série de concerts, à travers le monde (Australie et Japon compris), avec les vétérans de Black Flag (Rollins, Keith Morris et Chuck Dukowski). Il y a quelques années, le groupe avait déjà participé à l’album Rise Above (un projet initié par Rollins lui-même), sur lequel il avait accompagné Iggy Pop, Mike Patton, Lemmy de Motorhead, Queens Of The Stone Age, Tom Araya de Slayer et d’autres sur 24 reprises de Black Flag. Plus récemment, Mother Superior a également servi de "backing band" à Daniel Lanois (producteur de U2, Bob Dylan, Willie Nelson et Peter Gabriel) lors de la tournée accompagnant la sortie de son album Shine. Le soir du premier concert, le trio s’est même payé le luxe d’accompagner Richie Havens sur le mythique "Freedom" lors d’un rappel d’anthologie. Malgré toutes ces activités parallèles, les trois de Mother Superior ont quand même trouvé le temps d’écrire et d’enregistrer 13 Violets, un brillant sixième album qui leur permet d’élargir leur palette d’une façon très significative tout en continuant à délivrer l’un des rocks les plus fracassants de la scène actuelle. Le sixième album avait été l’occasion pour le trio de s’engouffrer dans quelques brèches encore plus surprenantes comme cet hommage aux chefs-d’oeuvre de la Tamla Motown.

Mother Superior s’affirme toujours comme le combo le plus puissant du rock contemporain. Ayant parfaitement retenu les leçons des anciens du MC5, le trio prouve une nouvelle fois ici, qu’il est, au même titre que les White Stripes, les BellRays ou Queens Of The Stone Age, l’un des rares à pouvoir ainsi conjuguer des influences "classiques" très présentes (Led Zeppelin, MC5, Stooges) à un vrai sens de la modernité. Mother Superior participe à un Tribute to Motörhead et un autre aux Beatles en fin d’année 2005 afin de fouler le sol européen en début 2006, 2007 et 2008 pour plusieurs tournée mémorables ... Après leur succès l’an dernier à Sélestat le 21 juin , ils reviennent pour une date exceptionnelle ce samedi 29 mars 2008... Just Rock!


Ampm

 (Power Pop / France)

Myspace de Ampm

Photo du groupe Ampm Photo du groupe Ampm

Le temps AMPM s’est mis en marche à l’aube de l’an 2002...
Trois individus, trois influences, trois rouages donnant vie à une triangulaire alchimie.
De cette symbiose a découlé la Power Pop, un univers musical jonglant entre harmonies, ruptures et dissonances. Des voix susurrent, d’autres s’emballent. Jamais agressives, toujours accrocheuses, des mélodies assagissent une rythmique dopée à la dynamite. Des sons plus électros viennent de temps à autre consteller cette atmosphère en ébullition.
Prenant pied sur tous les méridiens de la scène alsacienne y compris le festival Décibulles et la salle de la Laiterie, le groupe n’hésite pas à exporter sa triple dose d’énergie dans le Nord ou à l’étranger (Allemagne). Une première démo fut enregistrée au Downtown Studio en 2003, ce qui lui valu d’être diffusée sur diverses radios et remarquée par plusieurs webzines. Une démo promotionnelle en français est sortie en 2005 afin de définir les nouvelles orientations du groupe.
Fort de l’expérience du trio, les aiguilles se tournent désormais vers l’avenir. En pleine évolution, le groupe sortira fin 2007 son premier album et prendra d’assaut d’autres scènes à l’aube de cette nouvelle ère Rock’N’Rollienne…
* autobiographie *


3800

 (Roots Rock'n'oi / France)
Photo du groupe 3800 Photo du groupe 3800

Les 3800 se prétendent être un groupe de musique.
A force de quelques reprises sans d’autres ambitions musicales autre que le rock’n’roll, ils essayent de faire quelques compositions, dont là encore le seul intérêt est de faire vivre une lueur d’espoir : l’ivresse de leur amis qui arrivent, à ce moment précis, à chanter particulièrement bien les chœurs.
Le summum arrive à l’été 2006, Benji, Lo Vecchio et L’iris, guitariste, bassiste et chanteur, se retrouvent et composent Tas d’feraille, un morceau sévèrement burné dont le protagoniste principal s’appelle Kiki. Des fans accourent de la vallée d’à coté et trouvent, apprécient, la subtilité de Kiki le casseur.
S’ils croient avoir des influences vachement réputées, ils n’arrivent pas trop encore à le faire transmettre dans leur musique et il sont persuadés de jouer du caca.
C’est la rencontre avec les Wet Pussys qui leur met un coup de pied au cul: ils joueront ensemble et se feront détruire ensemble dans la presse quotidienne régionale, par un fan de la nouvelle scène popo rock parisienne.
Mais ils s’amusent bien ensemble à jouer de leurs instruments, ils découvrent des trucs incroyables comme de la distorsion sur une basse (oui je sais, c’est pas nouveau, mais ta gueule) et puis aussi que quand on chante « LA, LA LA » dans un micro, ben c’est carrément la classe. Je passe sur la découverte des prises électriques, et la découverte de la mélodie à 6 temps, parce que tout le monde s’en fout.
Momo, et Pierre des Wet Pussys, les rejoindront très vite, afin de diffuser leur mythique roots rock oi.

*autobiographie*

Historique des concerts

Afficher l'historique des concerts en entier.

Tremplin Léz'Arts